Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 19:34
La formatrice Mma BADO Fatimata TRAORE
La formatrice Mma BADO Fatimata TRAORE

Dans le cadre des activités de mise en œuvre du projet Wurodinisso de programme intégré de développement agropastoral de année 3/3 du projet, grâce à l’appui financier de SEL France, notre partenaire principal dans ce projet, et d’autres partenaires et amis en Europe, la Fondation Wurodini Service (FWS) a organisée ce jour Mardi 5 Mai 2015 dans une salle d’alphabétisation de l’association Wuro-Yiré à Doufiguisso, la première journée d’un séminaire de formation de trois jours sur les techniques modernes de production et de développement agropastoral et maraîchère en faveurs des délégations venues de six villages de la zone du projet qui sont : Doufiguisso, Panamasso, Sala, Kékélésso, Tolotama et Santidougou. Pour ce premier jour du séminaire, vingt une (21) personnes dont sept (7) femmes ont pris part à cette formation animée par Mme BADO née TRAORE Fatoumata, une technicienne du domaine de l’agriculture. Le Pasteur Samuel SANOU, Responsable du projet, a souhaité la bienvenue à tous. Il a présenté toutes les délégations présentes ainsi la formatrice. Il a souligné que le formateur en élevage est empêché pour cette première journée et sera présent demain, Dieu voulant. Il a prononcé une prière pour confier les travaux de la journée entre les mains de Dieu. Ensuite il a cédé la place à la formatrice pour commencer sa présentation de séminaire. Mme BADO Fatoumata a commencé par recueillir les attentes de chacun des participants. Ces attentes se résument en ceux-ci :

  • Apprendre comment entretenir la terre pour mieux produire les céréales et autres spéculations ;
  • Apprendre comment enrichir le sol pour espérer avoir plus de récoltes ;
  • Apprendre comment alimenter le bétail ;
  • Comment faire l’élevage de poules, de moutons et des chèvres de manière rentable ;
  • Comment faire l’élevage de bétail ;
  • Comment faire la fumure organique pour enrichir les sols ;
  • Comment produire de manière rentable le maïs sur 1ha ;
  • Comment avoir la meilleure semence en maïs ;
  • Comment prendre soin du bétail et des poules ;
  • Comment trouver la meilleure race de vache qui produit beaucoup de lait ;
  • Comment faire une bonne production agricole sans engrais chimique ;
  • Comment lutter contre l’érosion des sols ;
  • Comment faire une production agricole rentable ;
  • Comment lutter contre les maladies de poules ;
  • Connaître les spéculations qui répondent au manque de pluies ;
  • Avoir des idées pour améliorer mes productions agricoles, d’élevage et maraîchères ; etc.

Ensuite, la formatrice a donné à parole à ceux anciens qui avaient déjà reçu une formation sur les techniques modernes de production et de développement agropastoral et maraîchère lors des séminaires précédents de l’année 1 et 2 du projet pour qu’ils puissent dire ce qu’ils ont pu faire dans la mise en pratique des enseignement déjà reçus. Il y’avait six des participants qui avaient déjà bénéficiés d’au moins d’une des formations sur le sujet. Ils ont pu partager avec les nouveaux venus les bienfaits reçus de la formation. Certains disent avoir fait des cordons pierreux dans leurs champs pour lutter contre l’érosion des sols, d’autres ont parlé de la fumure organique qu’ils ont transporté dans leurs champs pour enrichir le sol de leur production agricole ; etc. Ils ont aussi parlé des difficultés rencontrées, comme l’indisponibilité des cailloux sauvages près de chez eux. Des conseils ont été donnés par la formation sur la possibilité de faire la lutte contre l’érosion des sols en plantant à chaque 25m des herbes à tiges ou du jatrofa. Elle a aussi parlé de l’importance de s’organiser en groupement pour mieux mener leurs activités. Par exemple ramasser ensemble les pierres sauvages pour aller les déposer chez chaque membre du groupement, labourer le champ les uns des autres avec des bœufs, planter des arbres, fabriquer la fumure organique, etc. Le groupement peut aussi demander à la FWS de les appuyer avec une formation en transformation de produits locaux, comme le manioc en atiéké. Dans les échanges entre la formatrice et les participants, certaines femmes disent avoir déjà reçu des formations dans le domaine de la fabrication de l’atiéké. Elles disent leurs difficultés se situe au manque de machine à leur disposition pour faire le travail de transformation du manioc qui est beaucoup cultivé dans presque tous des six villages de la zone du projet.

Certains des participants ont aussi donné des témoignages sur leurs expériences de production agricole. Il y’a n’a qui ont parlé des avantages reçu des microcrédits AGR de développement agropastoral dont ils ont bénéficié du projet Wurodinisso. Ils souhaitent voir ces microcrédits renouveler pour les membres qui sont à jour de leurs remboursements au sein d’un groupe et ne pas pénaliser les autres au cause d’une ou de deux personnes non à jour des leurs remboursements. En réponse le Pasteur Samuel SANOU est revenus sur les conditions d’octrois de ces microcrédits qui doivent être respectées par chacun des groupes solidaires avant de voir leurs microcrédits AGR renouvelé. Il faut que tous les membres du groupe soit à jour de leurs remboursements.

La formatrice a donné comme information sur la production du maïs, qu’il faut 3 sac d’engrais NPK et 1 sac d’engrais urée pour 1ha.

Il y’a eu beaucoup d’échange à travers les questions réponses entre les participants et la formatrice.

Cette première journée de séminaire de formation sur les techniques modernes de production et de développement agropastoral et maraîcher fut très riche et bénéfiques pour tous les participants qui étaient visiblement satisfaits. Il y eu un temps de pause-café et un petit repas fut servi aux participants avant de les renvoyer chez eux à la fin de la 1ère journée de séminaire de formation en se donnant rendez-vous pour demain mercredi 6 Mai 2015.

Adresse de contact :

Pasteur Samuel SANOU,

01 BP 3035 Bobo-Dioulasso 01

Burkina Faso

Blog : http://samlouiseministere.blogspot.com

Email : samuelouisesa@gmail.com

Une partie des apprenants lors du séminaire de formation du projet Wurodinisso en technique agropastoral le 05 Mai 2015 à Doufiguisso

Une partie des apprenants lors du séminaire de formation du projet Wurodinisso en technique agropastoral le 05 Mai 2015 à Doufiguisso

Partager cet article

Repost 0
Published by Pasteur Samuel SANOU
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pasteur Samuel SANOU
  • Le blog de Pasteur Samuel SANOU
  • : Ce blog est un repère de certaines actions humanitaires et de développement intégral, des oeuvres d'amour et de compassion et des évènements liés au ministère du Pasteur Samuel SANOU au Burkina Faso.
  • Contact

Recherche

Liens