Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2015 4 07 /05 /mai /2015 21:31
Visite des installations du projet Wurodinisso par les formateurs et les apprenants le 7 Mai 2015
Visite des installations du projet Wurodinisso par les formateurs et les apprenants le 7 Mai 2015

Le jeudi 7 Mai 2015, la troisième journée du séminaire de formation en techniques modernes de production et de développement agropastoral et maraîcher, organisé par la FWS grâce l’appui financier de ses partenaires au développement, dont SEL France qui est à sa troisième année d’appui et d’accompagnement du projet, a commencée par une visite de terrain fait par les deux formateurs et les vingt-neuf apprenants sur le site du projet Wurodinisso du Pasteur Samuel SANOU à Doufiguisso, pour voir les installations de distribution d’eau potable à la population, du système d’irrigation de goutte à goutte, le modèle de pose de cordon pierreux, le modèle de bâtiment d’élevage de poules locales et celui pour l’élevage de poules de race de chair ou de pondeuses. Les formateurs ont pu expliquer aux apprenants les avantages du système d’irrigation de goutte à goutte. Certes l’expérimentation de production de culture maraîchère du projet Wurodinisso avec le système de goutte à goutte est temporairement interrompue à cause des moutons qui ont pénétrés dans la clôture en files barbelé et ont détruit la production de contre-saison, cependant les formateurs et les apprenants se sont réjouis de voir les installations du système d’irrigation de goutte à goutte et ont pu échanger sur les avantages liés à cette méthode d’irrigation et de production de cultures maraîchères. Lorsque la clôture sera renforcée avec du grillage, la sécurité de la production du jardin sera plus assurée ; car avec une clôture en grillage, les animaux ne pourront plus pénétrer dans ce jardin visité par les apprenants. La visite du jardin a permis à la formatrice en agriculture et en maraîchage de montrer aux apprenants comment faire des cordons pierreux ou avec une plantation d’herbes de tige ou avec une plantation de jatrofa derrière la ligne des pierres déjà mis en place. Au niveau des bâtiments d’élevage, les formateurs ont apprécié les deux types de bâtiments d’élevage déjà construits, poser des questions aux apprenants et leurs donner des conseils pour améliorer l’habitat de la volaille, notamment de veiller à l’arriération du bâtiment afin de permettre que l’ai puisse circuler librement pour emporter les odeurs, et à veiller sur la propreté de l’intérieur du bâtiment.

De retour dans la salle de rencontre qui abrite le séminaire de formation, la formatrice en technique de production agricole et maraîchère, Mme BADO TRAORE Fatimata, a pris la parole, après l’introduction et la prière faite par le Pasteur Samuel SANOU, pour faire un rappel des travaux de la journée précédente en posant des questions aux vingt-neuf participants de cette troisième journée du séminaire de formation. Ce rappel a permis d’informer le nouveau venu de ce dernier jour du séminaire, qui a aussi eu l’occasion de dire ses attentes du séminaire de formation. Certes que la formatrice en agriculture n’a pas épuisé son sujet, car elle dit avoir encore beaucoup de choses sur son cœur à communiquer, mais vu que le formateur en élevage, Mr OUEDRAOGO F. Ibrahim, n’a pas encore pu faire la présentation de son sujet de séminaire de formation aux apprenants, Mme BADO a bien voulu lui céder la place pour sa présentation. Il a d’abord posé des questions aux apprenants pour recueillir leurs difficultés dans le domaine de l’élevage. Dans son intervention il a abordé les points relatifs à l’habitat pour l’élevage de la volaille, de leur alimentation et des soins à donner à la volaille et aux animaux. Il a fait le tour des différentes maladies de poules et des soins appropriés. Il a souligné la nécessité de faire de la prévention qui est mieux que les soins curatifs qui ont peu d’effet sur les poules déjà atteintes par une maladie. Il a parlé de la nécessité d’avoir une fiche de suivi de la volaille et des animaux pour leurs soins. Dans cette fiche ont doit y retrouver les informations suivantes : Date, N° animal, traitement, dépense, rappel. Le formateur en élevage a insisté sur la nécessité de :

  • Faire un habitat adéquat ;
  • Respecter l’hygiène ;
  • Respecter les vaccinations ;
  • Apporter l’alimentation nécessaire ;
  • Faire le déparasitage interne et externe ;
  • Déparasitage des volailles chaque 3mois ;
  • Soins contre la maladie Newcastle chaque 6mois.

Après cette présentation suivie de questions réponses, la formatrice en techniques agricoles, Mme BADO Fatimata, a poursuivi avec sa présentation en indiquant les doses des intrants à respecter par ha. Elle a aussi fait une présentation des différents type de semences améliorées de maïs existants en indiquant les couleurs, le nom des variétés, le cycle, le rendement potentiel et l’écartement par centimètre à respecter lors des semis.

Ensuite il y’a eu un temps accordé à chaque apprenant pour communiquer ce qu’il fera à son retour de la formation reçu en technique de production agricole et en élevage. Chacun des vingt-neuf participant a dit ses intentions et projection de production pour la campagne agricole qui commence et aussi dans le domaine de l’élevage pour certains d’entre eux. Les formateurs ont promis de passer faire un suivi des productions des apprenants sur le terrain et pouvoir évaluer la mise en pratique de ce qu’ils ont dit.

Des suggestions ont été faites par les participants et par les formateurs pour améliorer des séminaires de formation à venir. Les apprenants ont vivement souhaités recevoir les visites des formateurs chez eux pour voir leurs productions et recevoir des conseils des formateurs pour mieux faire. Les formateurs de leurs côtés ont vivement recommandés au Responsable du projet Wurodinisso, de recevoir le nombre des jours d’intervention de chaque formateur pour donner à chacun suffisamment de temps pour faire sa présentation. Ils ont souhaité disposer chacun de trois jours consacré à leur sujet. De plus, ils ont suggéré que les formations soient faites par groupe de participants en ayant une formation pour les nouveaux à part et une autre formation pour les anciens ayant déjà bénéficiés d’une première formation.

Des échanges de mots de remerciements ont été faits et adressés aux organisateurs du séminaire de formation, aux formateurs, aux participants et à l’adresse des partenaires du projet pour leurs appuis financiers.

Après quelques formalités administratives pour le règlement des frais de transport des participants, le séminaire de formation a pris fin avec un repas servi à chacun des participants pour ensuite les libérer pour retourner chacun dans son village et dans sa famille.

Adresse de contact :

Pasteur Samuel SANOU,

01 BP 3035 Bobo-Dioulasso 01

Burkina Faso

Blog : http://samlouiseministere.blogspot.com

Email : samuelouisesa@gmail.com

La formatrice explique les avantage du systeme d'irrigation goutte à goutte

La formatrice explique les avantage du systeme d'irrigation goutte à goutte

En salle le séminaire de formation agropastoral et maraîcher se poursuit le 7 Mai 2015 à Doufiguisso

En salle le séminaire de formation agropastoral et maraîcher se poursuit le 7 Mai 2015 à Doufiguisso

Partager cet article

Repost 0
Published by Pasteur Samuel SANOU
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Pasteur Samuel SANOU
  • Le blog de Pasteur Samuel SANOU
  • : Ce blog est un repère de certaines actions humanitaires et de développement intégral, des oeuvres d'amour et de compassion et des évènements liés au ministère du Pasteur Samuel SANOU au Burkina Faso.
  • Contact

Recherche

Liens