Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 19:34
La formatrice Mma BADO Fatimata TRAORE
La formatrice Mma BADO Fatimata TRAORE

Dans le cadre des activités de mise en œuvre du projet Wurodinisso de programme intégré de développement agropastoral de année 3/3 du projet, grâce à l’appui financier de SEL France, notre partenaire principal dans ce projet, et d’autres partenaires et amis en Europe, la Fondation Wurodini Service (FWS) a organisée ce jour Mardi 5 Mai 2015 dans une salle d’alphabétisation de l’association Wuro-Yiré à Doufiguisso, la première journée d’un séminaire de formation de trois jours sur les techniques modernes de production et de développement agropastoral et maraîchère en faveurs des délégations venues de six villages de la zone du projet qui sont : Doufiguisso, Panamasso, Sala, Kékélésso, Tolotama et Santidougou. Pour ce premier jour du séminaire, vingt une (21) personnes dont sept (7) femmes ont pris part à cette formation animée par Mme BADO née TRAORE Fatoumata, une technicienne du domaine de l’agriculture. Le Pasteur Samuel SANOU, Responsable du projet, a souhaité la bienvenue à tous. Il a présenté toutes les délégations présentes ainsi la formatrice. Il a souligné que le formateur en élevage est empêché pour cette première journée et sera présent demain, Dieu voulant. Il a prononcé une prière pour confier les travaux de la journée entre les mains de Dieu. Ensuite il a cédé la place à la formatrice pour commencer sa présentation de séminaire. Mme BADO Fatoumata a commencé par recueillir les attentes de chacun des participants. Ces attentes se résument en ceux-ci :

  • Apprendre comment entretenir la terre pour mieux produire les céréales et autres spéculations ;
  • Apprendre comment enrichir le sol pour espérer avoir plus de récoltes ;
  • Apprendre comment alimenter le bétail ;
  • Comment faire l’élevage de poules, de moutons et des chèvres de manière rentable ;
  • Comment faire l’élevage de bétail ;
  • Comment faire la fumure organique pour enrichir les sols ;
  • Comment produire de manière rentable le maïs sur 1ha ;
  • Comment avoir la meilleure semence en maïs ;
  • Comment prendre soin du bétail et des poules ;
  • Comment trouver la meilleure race de vache qui produit beaucoup de lait ;
  • Comment faire une bonne production agricole sans engrais chimique ;
  • Comment lutter contre l’érosion des sols ;
  • Comment faire une production agricole rentable ;
  • Comment lutter contre les maladies de poules ;
  • Connaître les spéculations qui répondent au manque de pluies ;
  • Avoir des idées pour améliorer mes productions agricoles, d’élevage et maraîchères ; etc.

Ensuite, la formatrice a donné à parole à ceux anciens qui avaient déjà reçu une formation sur les techniques modernes de production et de développement agropastoral et maraîchère lors des séminaires précédents de l’année 1 et 2 du projet pour qu’ils puissent dire ce qu’ils ont pu faire dans la mise en pratique des enseignement déjà reçus. Il y’avait six des participants qui avaient déjà bénéficiés d’au moins d’une des formations sur le sujet. Ils ont pu partager avec les nouveaux venus les bienfaits reçus de la formation. Certains disent avoir fait des cordons pierreux dans leurs champs pour lutter contre l’érosion des sols, d’autres ont parlé de la fumure organique qu’ils ont transporté dans leurs champs pour enrichir le sol de leur production agricole ; etc. Ils ont aussi parlé des difficultés rencontrées, comme l’indisponibilité des cailloux sauvages près de chez eux. Des conseils ont été donnés par la formation sur la possibilité de faire la lutte contre l’érosion des sols en plantant à chaque 25m des herbes à tiges ou du jatrofa. Elle a aussi parlé de l’importance de s’organiser en groupement pour mieux mener leurs activités. Par exemple ramasser ensemble les pierres sauvages pour aller les déposer chez chaque membre du groupement, labourer le champ les uns des autres avec des bœufs, planter des arbres, fabriquer la fumure organique, etc. Le groupement peut aussi demander à la FWS de les appuyer avec une formation en transformation de produits locaux, comme le manioc en atiéké. Dans les échanges entre la formatrice et les participants, certaines femmes disent avoir déjà reçu des formations dans le domaine de la fabrication de l’atiéké. Elles disent leurs difficultés se situe au manque de machine à leur disposition pour faire le travail de transformation du manioc qui est beaucoup cultivé dans presque tous des six villages de la zone du projet.

Certains des participants ont aussi donné des témoignages sur leurs expériences de production agricole. Il y’a n’a qui ont parlé des avantages reçu des microcrédits AGR de développement agropastoral dont ils ont bénéficié du projet Wurodinisso. Ils souhaitent voir ces microcrédits renouveler pour les membres qui sont à jour de leurs remboursements au sein d’un groupe et ne pas pénaliser les autres au cause d’une ou de deux personnes non à jour des leurs remboursements. En réponse le Pasteur Samuel SANOU est revenus sur les conditions d’octrois de ces microcrédits qui doivent être respectées par chacun des groupes solidaires avant de voir leurs microcrédits AGR renouvelé. Il faut que tous les membres du groupe soit à jour de leurs remboursements.

La formatrice a donné comme information sur la production du maïs, qu’il faut 3 sac d’engrais NPK et 1 sac d’engrais urée pour 1ha.

Il y’a eu beaucoup d’échange à travers les questions réponses entre les participants et la formatrice.

Cette première journée de séminaire de formation sur les techniques modernes de production et de développement agropastoral et maraîcher fut très riche et bénéfiques pour tous les participants qui étaient visiblement satisfaits. Il y eu un temps de pause-café et un petit repas fut servi aux participants avant de les renvoyer chez eux à la fin de la 1ère journée de séminaire de formation en se donnant rendez-vous pour demain mercredi 6 Mai 2015.

Adresse de contact :

Pasteur Samuel SANOU,

01 BP 3035 Bobo-Dioulasso 01

Burkina Faso

Blog : http://samlouiseministere.blogspot.com

Email : samuelouisesa@gmail.com

Une partie des apprenants lors du séminaire de formation du projet Wurodinisso en technique agropastoral le 05 Mai 2015 à Doufiguisso

Une partie des apprenants lors du séminaire de formation du projet Wurodinisso en technique agropastoral le 05 Mai 2015 à Doufiguisso

Repost 0
Published by Pasteur Samuel SANOU
commenter cet article
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 21:06

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4299.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4306.JPG

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4296.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4290.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4321.JPG20150404_204730.jpg

La célébration de la fête de Pâques 2015 fut de bons moments de rencontres et de joie partagée à travers plusieurs activités organisées à l’Eglise de l’Evangile Intégral de Colsama « Temple Shalom » au Secteur 21 de Bobo-Dioulasso. D’abord le vendredi de Pâques, 3 Avril 2015, nous avons commémoré la passion du Christ à travers une journée de jeûne et prières avec la lecture des textes appropriés qui entourent ces moments de souffrance et d’agonie de Jésus-Christ, son jugement par des tribunaux religieux et politiques, sa crucifixion sur une croix et son ensevelissement. Ensuite la célébration c’est poursuivi par un culte de la nuit de Pâques le Samedi 4 Avril 2015 de 20h à 22h30 où plusieurs groupes de l’église ont chanté et exprimer leur joie pour la rédemption et le salut reçus grâce au sacrifice expiatoire, de Jésus-Christ, le Fils de Dieu sur une croix. Des prières pour la Nation et pour la paix ont été prononcées. Le message apporté par le Pasteur Stagiaire, NAGALO Robert, porta aussi sur la joie de la Pâques.

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4273.JPG Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4284.JPG

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4272.JPG

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4271-copie-1.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4322.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso 4326-copie-1

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso 4276Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4316.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4280.JPG

Le lendemain dimanche 5 Avril 2015, jour de la fête de Pâques, la célébration c’est poursuivie avec un culte en honneur de Jésus-Christ le Ressuscité, de 8h30 à 10h30. Chants d’action de grâce et de louanges, prières, intercession et prédication ont été des moments phares du programme du ce culte. Le Pasteur Fondateur, Samuel SANOU, a apporté la prédication de la Parole de Dieu sur le thème suivant : « L’impact de la résurrection de Jésus-Christ sur le croyant ».

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4343.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso 4382Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4350.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4335.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4363.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4339.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4336.JPG

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4378-copie-1.JPG

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4375.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4374.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4353.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4334.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso 4361Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4359.JPG

Les activités de Pâques ce sont poursuivies dans l’après-midi par un service de baptême, de deux candidats, dans la rivière du Kou, à la Guinguette, suivi d’une célébration de la Sainte-Cène à l’église autour. Plusieurs membres de l’église ont fait de déplacement pour être témoins de l’engagement que le frère KOUMBIA Claude et la sœur SIBALO Ténè dite Rachel ont pris à travers les eaux du baptême de donner entièrement leur vie à Jésus-Christ, de mourir avec lui et de vivre pour lui. Leur joie fut partagée par tous et cela fut un témoignage fort pour leurs proches, amis et parents dont certains étaient aussi présents au service de baptême. Au retour à l’église, l’église a continué à manifester sa joie par des chants de louange avec les nouveaux baptisés. Et ensemble avec, communier en partageant ensemble la Table du Seigneur, la Sainte-Cène. L’église les a recommandés à la grâce de Dieu par des prières afin qu’Il les soutienne et les accompagne, par son Esprit Saint, dans leur nouvelle vie avec Jésus-Christ pour la gloire de Dieu le Père. Les nouveaux baptisés ont aussi offert un rafraîchissement à tous, une façon pour eux d’exprimer leur joie et leur remerciement à tous ceux qui sont venus être témoins de leurs engagements pour Jésus-Christ.Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4387.JPG

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4384.JPG

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso 439320150405 151225

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4399.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4401.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso 4395-copie-120150405_152053.jpg  20150405_152059.jpg20150405_152500.jpg Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4408.JPG20150405 152320Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4409.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4410.JPG20150405 152434Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4412.JPG20150405 15243920150405_152504.jpg20150405_152514.jpgTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4417.JPG20150405_164144.jpgTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4423.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4431.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4438.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4437.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4427.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4426.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-4434.JPG20150405_164559.jpg

La célébration de la Pâques 2015 à travers ces différentes activités fut des moments de commémoration, de réjouissance, de partage, de témoignage et d’affermissement de la foi, des moments d’action de grâce rendu à Dieu pour son opération de sauvetage de l’humanité perdue, grâce à l’œuvre de rédemption accomplie par Jésus-Christ sur la croix, dont nous sommes bénéficiaires. Ce fut aussi des moments de prières pour la paix ici et la paix à travers le monde, des moments d’intercessions pour les autorités et pour la nation entière, des moments de moments de prières pour l’Eglise et ses besoins en vue de l’accomplissement de la mission que le Christ nous a confié d’accomplir dans ce monde. Nous gardons un bon souvenir de cette célébration de la Pâques 2015 qui l’occasion de rendre témoignage du puissant message d’espérance du tombeau vide ; car notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est ressuscité. Il est vraiment ressuscité. Lui le Ressuscité, nous permet d’aller au-delà de la tombe et des pleurs et des lamentations pour entrevoir en Lui et avec Lui la vie véritable, la consolation, l’espoir, la joie de vivre et de le servir. Une joie qui découle de notre communion avec Lui, qu’aucune souffrance de notre existence terrestre ne peut détruire ; car elle trouve sa force dans la victoire sur la mort par Jésus-Christ le Ressuscité de Pâques, et dans la foi en ses promesses pour un monde meilleur, avec des bénédictions inaltérables et incorruptibles, qu’Il réserve à tous ceux qui croient en Lui et auront persévérés avec Lui dans les épreuves du présent monde et qui l’auront servi avec fidélité. Oui, nous partagerons aussi son règne éternel de gloire. C’est dans la foi renouvelé en ses vérités, que nous avons célébré la . Merci pour vos prières, pour votre fraternité, pour votre amitié et pour l’engagement de certains d’entre vous à nous accompagner dans l’accomplissement de la mission au Burkina Faso. Que Dieu vous bénisse. Amen !

 

Adresse de contact :

Pasteur Samuel SANOU,

01 BP 3035 Bobo-Dioulasso 01

Burkina Faso

Blog : http://samlouiseministere.blogspot.com

Email : samuelouisesa@gmail.com

 

Repost 0
Published by Pasteur Samuel SANOU
commenter cet article
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 23:59

Programme-integre-annee-3-3-suite-4131.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4143.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4144.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4136.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite 4214Programme-integre-annee-3-3-suite-4211.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite 4175Programme-integre-annee-3-3-suite 4188-copie-1Programme-integre-annee-3-3-suite-4223.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4221.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4226.JPG

Les activités d’alphabétisation du projet Wurodinisso, pour le programme de l’année 2015, arrive à son terme. L’évaluation des aptitudes des apprenants s’est déroulée le lundi 30 Mars 2015 et la clôture des activités a eu lieu le mercredi 1er Avril 2015. Nous avons fait le déplacement au village de Doufiguisso pour aller constater le bon déroulement de ces activités d’évaluation et aussi de clôture. Nous avons pu voir et salué le sérieux de l’engagement des deux animateurs qui ont dispensés les cours d’alphabétisation aux trente-huit (38) apprenants inscrits au programme 2015 des activités du centre d’alphabétisation du projet Wurodinisso.

Programme-integre-annee-3-3-suite-4133.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4138.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite 4142Programme-integre-annee-3-3-suite-4145.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4140.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4166.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite 4198

La présence de trente-trois (33) des apprenants était effective pour composer le jour de l’évaluation. Nous avons aussi vu l’intérêt manifeste de ces apprenants pour suivre avec enthousiasme et assiduité les cours d’alphabétisation en langue locale dioula et en français. Le jour de la clôture des activités, nous avons pu voir les feuilles de corrections des épreuves d’évaluation des apprenants que les animateurs et nous ont présentés. Nous nous sommes réjouis du progrès que plusieurs des apprenants ont fait en ayant de bonnes notes. Nous avons aussi pu assister aux corrections des épreuves sur le tableau par les apprenants sous la direction des animateurs pour permettre à tous les apprenants de voir les bonnes réponses. Les animateurs nous communiqueront plus tard les résultats des évaluations des épreuves des apprenants.

Programme-integre-annee-3-3-suite 4150Programme-integre-annee-3-3-suite 4168Programme-integre-annee-3-3-suite-4172.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4173.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4183.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4191.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4200.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4206.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4205.JPG

Nous avons aussi pu nous réjouir de voir les apprenants, le jour de la clôture, faire la fabrique du savon sous les regards de leurs formateurs. Nous avons ainsi pu constater que les apprenants ont aussi pu assimiler l'apprentissage du métier de fabrique du savon. Nous avons adressé nos mots d’encouragement et nos félicitations à tous les apprenants en leurs souhaitant de faire bon usage des acquis. Nous avons adressés nos remerciements aux deux animateurs-formateurs. Nous avons pris notes de doléances et suggestions des apprenants et des animateurs pour l’amélioration des programmes à venir. Grande était la joie de tous les apprenants qui nous ont adressé beaucoup de remerciements à travers leurs représentants. Nous avons aussi pu leur offrir un petit raffraichissement qui les a beaucoup rejouis.C’est avec une grande satisfaction que maman Louise SANOU et moi, Pasteur Samuel SANOU, qui avons fait le déplacement de Doufiguisso, nous sommes séparés d’eux pour revenir à Bobo-Dioulasso.

Programme-integre-annee-3-3-suite-4218.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4219.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4228.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4232.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite 4233-copie-1Programme-integre-annee-3-3-suite-4266.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-4267.JPG

Au nom des bénéficiaires, nous remercions SEL France qui est notre partenaire principal dans ce projet et dont l’appui nous permet de mettre en œuvre les activités de notre projet de programme intégré de développement agropastoral dont les activités alphabétisation font parties. Nous remercions aussi à tous les autres amis, églises et partenaires du Nord qui nous apportent des contributions très appréciables pour nous accompagner dans nos activités de mission intégrale pour le développement socioéconomique, spirituel et dans notre participation à la lutte contre la pauvreté au sein de nos populations urbaines et rurales dans la région de Bobo-Dioulasso.        

 

Adresse de contact :

Pasteur Samuel SANOU,

01 BP 3035 Bobo-Dioulasso 01

Burkina Faso

Blog : http://samlouiseministere.blogspot.com

Email : samuelouisesa@gmail.com

 

Repost 0
Published by Pasteur Samuel SANOU
commenter cet article
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 21:27

 

Sejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4116.JPG

Sejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4062.JPG

Sejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4036.JPG

Sejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4046.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4079.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4059.JPG

Du lundi 23 au Jeudi 26 Mars 2015, j’ai, Pasteur Samuel SANOU, fait un séjour à Bamako en République du Mali pour rendre visite à notre fille ainée, Jokébed, et son mari, Raoul YARO. Mon épouse, Maman Louise SANOU, m’y avait déjà devancé le dimanche 15 Mars 2015 et notre retour s’est effectué ensemble ce jeudi 26 mars 2015. Ce voyage et séjour à Bamako, a été nécessité par la situation de fausse couche d’une grossesse de deux mois et demi, que notre fille ainée Jokébed a eu avec quelques complications qui ont nécessitées une intervention médicale le mardi 17 mars. Certes qu’un voyage pour rendre visite parentale au couple YARO était déjà envisagé par nous pour le premier trimestre de cette année 2015 ; mais la nécessité c’est impérativement imposée par la situation de santé de notre fille Jokébed suite à cette fausse couche. Par notre présence aux côtés de ce jeune couple YARO, qui traverse cette épreuve de la perte de ce futur bébé en état fœtus, nous leur avons apporté un soutien moral et spirituel qu’ils ont très positivement apprécié.

Sejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4031.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4033.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4087.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4048.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4103.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4074.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4120.JPG

Le soutien dans la prière de plusieurs frères et sœurs en Christ et les emails d’encouragement envoyés par plusieurs de nos amis de l’extérieur, leurs ont aussi apporté une réelle consolation. Nous avons été très bien reçus chez eux dans leur maison à Bamako durant notre séjour. La santé de Jokébed, notre fille, va maintenant bien et elle a reprend progressivement ses activités. Avant de retourner chez nous à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso, elle et son mari, Mr YARO Raoul, qui est en congé, nous ont amené, Maman Louise et moi, pour visiter certaines places de la ville de Bamako que je découvrais pour la première fois. En effet, c’est ma première fois de faire un voyage et un séjour à Bamako ; outre l’escale que j’ai fait à l’Aéroport Internationale de Bamako en 2000, lorsque j’étais en partance pour une conférence à Hong-Kong au moment où j’étais Président de l’Eglise de l’Alliance Chrétienne du Burkina Faso. J’avais aussi déjà pu séjourner deux fois à Koutiala, une ville du Mali, mais je n’avais pas encore fait un séjour à Bamako. Maman Louise était à son troisième séjour à Bamako depuis l'arrivée du couple Raoul et Jokébed YARO à Bamako.

Sejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4123.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4038.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4042.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4043.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4049.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4067.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4052.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4114.JPG Sejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4115.JPG

En tout cas, pour moi qui suis à mon premier séjour, ce fut une joie pour moi de découvrir cette belle ville de Bamako avec son marché très bouillonnante de personnes, ses rues bondées de véhicules et de motos, ses belles maisons et immeubles qui enjolivent la ville, ses beaux échangeurs tant pour les véhicules que pour les piétons, ses beaux monuments, sa Présidence en pleine rénovation à Koulouba, sa cité administratives avec plusieurs ambassades, etc. Nous avons aussi rendu visite à Mr DJIRY Théophile, un frère en Christ de notre église de Bobo-Dioulasso, qui est maintenant à Bamako dans le cadre de ses activités de constructions de maisons. Son épouse, Mme DJIRY Justine, qui est venue à Bamako le vendredi dernier profitant des congés scolaires, nous a bien accueillis à notre arrivée chez eux. Elle nous a servi un délicieux repas que nous avons savouré et qui nous a fait grand bien après toutes ses visites que nous venons de faire dans la ville de Bamako. Son mari, le frère DJIRY Théophile, n’était pas là ; car il était allé sur un de ses chantiers à une quarantaine de kilomètres de Bamako. Il avait fait le nécessaire pour que son épouse puisse bien nous recevoir à notre arrivé chez lui. Nous nous étions déjà vu la veille lorsqu’il est venu avec son épouse, chez Raoul et Jokébed YARO, pour me souhaiter la bienvenue à Bamako. Nous avons pu échanger pendant de longs moments. Maman Louise avait aussi déjà reçu plusieurs fois sa visite depuis son arrivée à Bamako le 15 dernier. Notre séjour à Bamako a été source d’un réel encouragement tant pour notre fille Jokébed et son mari Raoul, que pour ce frère aussi. Nous aussi, avons été très touchés par leur affection manifestée à notre égard depuis notre arrivée à Bamako.

Sejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4098.JPG

Sejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4095.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4057.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4089.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4076.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4112.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4100.JPGSejour-de-Pasteur-Samuel-et-Louise-SANOU-a-Bamako-4096.JPG

En quittant Bamako, nous repartons très encouragés et avec le sentiment d’avoir accomplie une mission de la part de notre Seigneur Jésus-Christ auprès du couple éprouvé, et aussi auprès du frère DJIRY Théophile, qui manifestement était aussi très heureux pour notre séjour à Bamako. Nous prions que Dieu bénisse ces deux frères en Christ et notre fille à Bamako, dans leur foi et dans leurs activités. Qu’Il apporte une consolation véritable à Jokébed et Raoul YARO, en leur donnant d’avoir un autre bébé qu’ils pourront tenir dans leurs bras, et dont ils auront la joie de s’occuper et de le voir grandir et s’épanouir dans leur maison. Ce sera aussi une très grande joie pour nous aussi. Merci à vous qui les avez porté par vos prières et encouragé par vos emails que nous avons reçus et dont ils ont eu l’occasion de lire certains. Merci de continuer à les porter par vos prières. Que Dieu les bénisse et vous bénisse aussi et abondamment. Amen !

 

Adresse de contact :

Pasteur Samuel SANOU,

01 BP 3035 Bobo-Dioulasso 01

Burkina Faso

Blog : http://samlouiseministere.blogspot.com

Email : samuelouisesa@gmail.com

 

Repost 0
Published by Pasteur Samuel SANOU
commenter cet article
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 09:53

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-3813.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-3805.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-3807.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-3808.JPGTraducteur-en-dioula-et-Pasteur--Bobo.JPG

Hier dimanche 1er Mars 2015, les fidèles de l'Eglise de l'Evangile Intégral  de Colsama "Temple Shalom" à Bobo-Dioulasso​ ont été très encouragé par la visite de Marie-Christine GIORDANI, venue de France et de passage à Bobo-Dioulasso, qui a participé à tout le déroulement du culte et a eu l'occasion de dire un mot d'encouragement, après le message du Pasteur Samuel SANOU et aussi à la fin du culte où elle a sollicité d'avoir quelques minutes pour compléter son mot d'encouragement aux membres de cette église qui étaient présents à ce culte. Nous gardons un bon souvenir de son passage parmi nous, d'abord dans la famille du Pasteur Samuel SANOU, le jour de son arrivé à Bobo-Dioulasso, le 25 Mars 2015, où un repas d'amitié en famille a été partagé avec elle, et aussi pour son choix de venir à notre assemblée ce dimanche pour l'adoration du Dieu vivant et vrai avec les fidèles de notre église ; malgré la possibilité qu'elle avait de se joindre à d’autres assemblées plus grandes de certains de ses autres contacts à Bobo-Dioulasso.

Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-3812.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso 3804Temple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-3809.JPGTemple-Shalom-Colsama-Bobo-Dioulasso-3810.JPGEglise-Colsama--Bobo-3.JPGEglise-Colsama--Bobo-4.JPGHomme--Femme-.-2.JPG

Merci à Marie-Christine GIORDANI pour son passage qui a été une source d'encouragement pour les fidèles de notre église. Une sœur de l'église à la sortie du culte m'a dit: "C'est de ça nous avons besoin, de telles visites...". En effet, l'Eglise est un Corps et nous avons besoins des uns des autres pour nous encourager mutuellement. Nous espérons que son exemple sera suivi par d'autres amis qui de passage à Bobo-Dioulasso ne manquerons pas de nous rendre visite et si possible de faire le culte avec nous. Que Dieu la bénisse. Amen!

 

Adresse de contact :

Pasteur Samuel SANOU,

01 BP 3035 Bobo-Dioulasso 01

Burkina Faso

Blog : http://samlouiseministere.blogspot.com

Email : samuelouisesa@gmail.com

 

Repost 0
Published by Pasteur Samuel SANOU
commenter cet article
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 22:28

Programme-integre-annee-3-3-3693.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3644.JPGProgramme-integre-annee-3-3 3646Programme-integre-annee-3-3 3647Programme-integre-annee-3-3 3652Programme-integre-annee-3-3-3744.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3707.JPG

La Fondation Wurodini Service (FWS) dans la mise en œuvre des activités de son programme intégré de développement agropastoral, grâce à l’appui financier de son partenaire SEL France, pour l’année 3/3, et d’autres partenaires et amis en Europe, a organisée ce vendredi 27 Février 2015, sur le site du projet Wurodinisso, dans le village de Doufiguisso, à 27km de Bobo-Dioulasso, une séance de formation en métier de fabrique de savon solide et de savon liquide pour les apprenants inscrits aux activités du Centre d’Alphabétisation ouvert par le projet en début de Février 2015. Ils étaient nombreux et très enthousiastes, ces apprenants qui, après s’être réunis dans la salle d’alphabétisation, se sont déportés ensuite avec leurs formateurs sur le site du Projet Wurodinisso où se tiendront les séances de formation en fabrique de savons ; afin d’avoir sur place l’eau et le matériel nécessaire pour faire la formation. Hommes, femmes, jeunes gens et jeunes filles, près d’une quarantaine de personnes de personnes de toutes les confessions religieuses du village, étaient attroupées autour des formateurs pour recevoir les informations sur le matériel et les produits à utiliser pour la fabrique des deux types de savons, solide et liquide. Ensuite, plusieurs femmes ont passé pour s’initier à la fabrique du savon.

Programme-integre-annee-3-3-3654.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3665.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3658.JPGProgramme-integre-annee-3-3 3663Programme-integre-annee-3-3 3666Programme-integre-annee-3-3-3688.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3683.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3712.JPG

La première partie de la séance de formation, fut consacré à les initier à la fabrique du savon solide qui se met dans des moules. La deuxième partie de la séance de la formation fut consacrée à la fabrique du savon liquide. Ce sont les animateurs du centre d’alphabétisation qui ont dirigé la séance de formation en savon solide ; car ils ont été déjà formés dans ce métier et l’un d’eux l’exerce aussi chez lui à la maison.

Programme-integre-annee-3-3-3703.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3701.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3719.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3724.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3734.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3740.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3742.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3743.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3753.JPG

Quant au savon liquide, cette partie de la formation fut dirigée par Maman Louise SANOU, venue de Bobo-Dioulasso et qui est membre de l’équipe du Projet Wurodinisso. Elle aussi, a déjà été initiée à la fabrique de ce savon liquide. Lors de notre visite de terrain au centre d’alphabétisation, le 18/02/2015, elle avait aussi fait une séance de démonstration de la fabrique de ce type de savon aux apprenants du centre d’alphabétisation. Les apprenants étaient ensuite venus mettre les colorants le lendemain et en venant était invité à apporter avec lui un petit bidon pour faire la réparation entre eux de ce savon liquide de démonstration. Après être allés essayer pour le ménage dans leur famille, la satisfaction était totale. Ils étaient si contents qu’ils ont cotisés de l’argent pour demander à Maman Louise de payer d’autres produits pour venir les apprendre à faire ce type de savon ; ils trouvent plus facile à fabriquer et moins cher pour réunir les matières premières pour le faire. C’est ainsi que maman Louise SANOU leur a apporté les produits pour la fabrique du savon liquide et les a initié à faire elle-même la fabrique de ce modèle de savon liquide.

Programme-integre-annee-3-3-3759.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3764.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3767.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3770.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3778.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-3777.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-3784.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite 3787

Les femmes étaient plus intéressées pour faire l’initiation à la fabrique de ce savon liquide, les animateurs ont noté aussi les produits nécessaires à utiliser, afin de pouvoir inclure cela dans les formations de fabrique de savons à venir. Il est prévu de faire une séance de formation par semaine en fabrique de savon aux apprenants du centre d’alphabétisation. Tellement, les participants ont positivement apprécié cette formation en métier, inclus dans le programme d’alphabétisation, que certains d’entre eux ont commencé à proposer d’autres métiers à prendre en compte dans le programmer pour l’année prochaine. Notre joie fut aussi très grande de voir sur place le déroulement de cette séance de formation en métier de fabrique de savon et de voir l’intérêt et l’enthousiasme manifeste des apprenants pour ce volet.Programme-integre-annee-3-3-suite 3782

Programme-integre-annee-3-3-suite 3790Programme-integre-annee-3-3-suite-3792.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-3793.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-3794.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite-3796.JPGProgramme-integre-annee-3-3-suite 3797Programme-integre-annee-3-3-suite 3801Programme-integre-annee-3-3-suite-3800.JPG

Nous les  avons encouragés à être assidus pour jours d’alphabétisation, car celui qui sait écrire peut mieux noter les informations données pour la fabrique du savon et ainsi avoir un aide-mémoire qui peut l’aider à mieux assimiler la formation en métier et la quantité des produits nécessaires à acheter. Si la personne sait calculer, elle peut faire ses calculs pour voir comment fixer ses prix de vente pour avoir une marge de bénéfice. D’où l’importance de se faire alphabétiser afin d’apprendre à lire, à écrire et à calculer en langue locale dioula ou même en français ; car le programme, cette année, a inclus une initiation de la langue française.

 

Adresse de contact :

Pasteur Samuel SANOU,

01 BP 3035 Bobo-Dioulasso 01

Burkina Faso

Blog : http://samlouiseministere.blogspot.com

Email : samuelouisesa@gmail.com

Repost 0
Published by Pasteur Samuel SANOU
commenter cet article
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 20:28

Programme-integre-annee-3-3-3531.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3544.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3527.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3526.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3552.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3528.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3525.JPG

Programme-integre-annee-3-3-3507.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3513.JPG

 

Ce mercredi 18 Février 2015, dans l’après-midi, le Responsable des projets de la Fondation Wurodini Service (FWS), Pasteur Samuel SANOU, accompagné de son épouse Maman Louise SANOU, ont effectué une visite aux apprenants et aux animateurs du centre d’alphabétisation à Doufiguisso, ouvert au titre des activités de la troisième année du projet de programme intégré de développement agropastoral de la FWS qui bénéficie du soutien financier du SEL France, le partenaire principal du projet, et de dons d’autres amis et d’églises partenaires en France qui accompagnent le couple Pasteur Samuel et Louise SANOU dans la réalisation de certaines activités de leur ministère de développement intégral. A leur arrivé à Doufiguisso, village situé à 27km de Bobo-Dioulasso, ils ont d’abord fait un crochet sur le site du projet Wurodinisso, situé à l’entrée du village, avant d’aller ensuite à la salle d’alphabétisation qui est à environ 500m du site du projet Wurodinisso. Cette salle d’alphabétisation appartient à l’association Wuro-Yiré qui l’a met gracieusement à notre disposition pour nos activités d’alphabétisation et nous l’a loue lorsqu’il s’agit de nos activités de séminaire de formation, en attendant que nous ayons des infrastructures accueil sur son terrain le projet Wurodinisso pour abriter les activités de nos projets et programmes. A notre arrivée à cette salle d’alphabétisation, nous avons été très chaleureusement accueillis par les apprenants et les deux animateurs.

Programme-integre-annee-3-3-3533.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3532.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3534.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3535.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3539.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3540.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3547.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3558.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3561.JPG

Les apprenants inscrits cette année sont au nombre de trente-sept (37) personnes, tous du village de Doufiguisso. Nous avons pu leur adresser des mots d’encouragements à eux et aux deux animateurs. Nous avons assisté à des séances d’apprentissage des apprenants en lecture et en écriture. Ensuite nous avons demandé vingt à trente minutes pour permettre à Maman Louise de faire une démonstration de fabrique de savon liquide aux apprenants pour leur montrer comment ils peuvent fabriquer eux-mêmes ce type de savon, à mettre dans des bidons vide, pour leurs besoins de linge en famille ou pour vendre afin d’avoir un peu d’argent. Cela a été très apprécié par les apprenants et les formateurs qui s’en ont beaucoup réjouis. D’autres séances d’apprentissage de savons solides seront par la suite organisées et effectuées par les deux animateurs qui ont déjà reçu des formations en la matière. Ces séances de formation en métiers inclues aux séances d’alphabétisation, permettront aux apprenants, non seulement d’apprendre à lire, à écrire et à calculer en dioula et en français, mais aussi d’apprendre à fabriquer du savons et éventuellement à faire de la teinture pour développer des AGR et augmenter leurs ressources financières, mieux s’épanouir et pour répondre à leurs besoins financiers et aux besoins de leurs familles.

Programme-integre-annee-3-3-3562.JPG

Programme-integre-annee-3-3-3563.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3571.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3570.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3575.JPG

Programme-integre-annee-3-3-3611.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3601.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3605.JPG

Après cette pose d’apprentissage de savon en liquide avec Maman Louise SANOU, ils sont de nouveau entrés dans la salle pour poursuivre les séances d’alphabétisation. Avant de les quitter pour retourner à Bobo-Dioulasso, nous leur avons offerts des jus glacés pour se rafraichir. Ils en ont été très heureux. Ils nous ont adressé des remerciements tant pour l’ouverture cette année du centre d’alphabétisation que pour la séance d’apprentissage en fabrique de savon liquide et aussi pour le rafraichissement qui leur a été distribué.

Programme-integre-annee-3-3-3613.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3621.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3620.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3623.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3624.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3625.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3628.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3632.JPG

En repartant pour Bobo-Dioulasso, nous avons, de nouveau, passé d’abord sur le site du projet Wurodinisso. Là nous avons pris un peu de temps pour visiter et observer l’évolution des semis du jardin avec son système d’irrigation de goutte à goutte et aussi voir comment évolue la distribution de l’eau potable à la fontaine pour les populations riveraines.  C’est grâce à l’appui financier de notre partenaire HSF de Chambéry en France, que nous avons pu bénéficier de ces réalisations d’adduction d’eau et d’assainissement au projet Wurodinisso.  A notre premier passage, de ce jour, à notre arrivé de Bobo-Dioulasso, ce mercredi, la distribution d’eau potable à la fontaine se poursuivait toujours ; mais à notre retour, vers 17h, l’eau des châteaux était totalement vidée ; car les rayons du soleil ne reflétait plus sur les panneaux solaires pour produire l’énergie qui fait fonctionner la pompe immergée qui fait monter l’eau dans les deux châteaux de 5.000l chaque. La fontaine qui était alors déserte et la gérante commençait à arranger ses effets ; car il faudra attendre le lendemain pour que les riverains viennent à nouveau à la fontaine pour s’approvisionner de cette eau de bonne qualité. Heureusement, quand il y’a le soleil, les populations riveraines prennent l’habitude de s’approvisionner et de faire des réserves d’eau en ce moment, pour les personnes avisées.

Programme-integre-annee-3-3-3637.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3639.JPG

La reconnaissance de cette population riveraine est très grande d’avoir cette possibilité d’accès facile à l’eau de très bonne qualité et équipé d’un système de distribution rapide qui diminue le temps d’attente ; trois robinets dont la fontaine est équipée. C’est un réel soulagement pour eux. Et chacun s’organise pour venir s’approvisionner en eau potable au moment où le soleil fait fonctionner la pompe immergée. A 17h ce jour, l’arrêt automatique de la pompe immergée, faute de manque de rayons solaires, permet à la pompe de se reposer avant de reprendre à fonctionner le lendemain. Cet arrêt lui permet aussi d’avoir une plus longue durée de vie ; que de fonctionner sans repos. C’est aussi pourquoi, cette pompe immergée jouit de son jour sabbatique tous les dimanches ; car elle a, ce jour, le temps de remplir les deux châteaux d’eau et de s’arrêter de fonctionner en début d’après-midi et  d’avoir suffisamment d’eau en réserve dans les deux châteaux jusqu’au lendemain, le lundi matin, où la fontaine va s’ouvrir à nouveau pour faire la distribution d’eau à la population villageoise riveraine. Ces temps de repos lui permettent d’être en meilleur état pour mieux servir la population.  Merci à tous nos partenaires de coopération au développement, à nos amis et aux églises partenaire, en France et ailleurs qui nous accompagnent dans nos projets et activités qui contribuent au mieux-être des populations que nous servons. Que Dieu vous bénisse ainsi que tous ceux qui nous réjoindrons aussi pour nous apporter leurs soutiens pour contribuer au développement et à la réussite de nos activités. Amen !       

 

Adresse de contact :

Pasteur Samuel SANOU,

01 BP 3035 Bobo-Dioulasso 01

Burkina Faso

Blog : http://samlouiseministere.blogspot.com

Email : samuelouisesa@gmail.com

 

Repost 0
Published by Pasteur Samuel SANOU
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 20:46

Programme-integre-annee-3-3-3431.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3435.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3429.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3433.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3445.JPG

Le jeudi 12 Février 2015, fut le 3e jour du séminaire de formation en santé communautaire, organisé par le Projet Wurodinisso, du 10 au 12 Février 2015 à Doufiguisso, à 27km de Bobo-Dioulasso, et qui a vu la participation de 37 personnes venues des villages de Panamasso, de Doufiguisso, de Sala, de Kékélesso, de Tolotama et de Santidougou.  L’animatrice, Mme SANOU/SANOU Célestine, fut la première à faire sa présentation de ce jour. Elle a parlé sur le sujet de l’hygiène alimentaire. La propreté des aliments, mais, cela inclus aussi la propreté des mains, et le fait de laver les enfants, de boire l’eau potable, et la nécessité pour chaque membre de la famille d’avoir ses propres instruments de toilette, notamment les brosses à dents et de bain, les rasoirs. Il s’agit aussi de se laver bien les mains et avec du savon chaque fois que l’on revient des toilettes.

Programme-integre-annee-3-3 3453Programme-integre-annee-3-3-3446.JPGProgramme-integre-annee-3-3 3454Programme-integre-annee-3-3 3455Programme-integre-annee-3-3-3457.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3463.JPGProgramme-integre-annee-3-3 3469Programme-integre-annee-3-3-3472.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3438.JPGProgramme-integre-annee-3-3 3448

Le deuxième intervenant de la journée, après la pause-café, fut l’infirmier KANAZOE Madi, du CSPS de Panamasso. Il a traité le sujet des maladies diarrhéiques. Avec des images à l’appui, il a su illustrer son exposé qui a aussi permis de faire une révision des aspects déjà abordés sur l’hygiène, sur l’alimentation équilibrée, etc. Les deux formateurs ont aussi répondu aux questions des participants qui avaient vraiment sauf d’apprendre. A cause temps avancé, car  il était 13h passé, le Chef du Projet, la Pasteur Samuel SANOU, a demandé aux formateurs de faire les conclusions de leurs présentations. Il a ensuite adressé les remerciements aux formateurs, aux participants et aux partenaires qui appui ce projet, SEL France le bailleur principal et les autres partenaires, grâce aux soutiens desquels ce séminaire a pu se tenir. Les formateurs ainsi que les participants ont aussi adressé leurs remerciements, des félicitations et des encouragements au Pasteur Samuel SANOU et à son équipe pour l’initiative du projet et de ce séminaire de formation en santé communautaire qui est très bénéfique pour les populations et qui contribuera à la santé et au mieux-être des communautés villageoises des six, voir sept village de la zone du projet, ainsi qu’au développement de leurs populations ; car la santé est à la base de tout développement harmonieux et durable. 

Programme-integre-annee-3-3 3461Programme-integre-annee-3-3-3466.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3465.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3467.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3474.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3475.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3478.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3480.JPGProgramme-integre-annee-3-3 3493Programme-integre-annee-3-3-3494.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3476.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3477.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3482.JPG

Après que chaque participant ait passé remplir les formalités pour recevoir le remboursement de ses frais de transport et après que chacun ait aussi reçu son petit gouté tous ont repris sa route pour retourner chacun chez lui dans son village et pour nous à Bobo-Dioulasso, après des échanges de chaleureux au-revoir et aussi des remerciements à n’en pas finir.  En effet ce séminaire fut un grand succès et la satisfaction des participants ainsi que des formateurs, était très visibles ; car exprimée maintes fois durant ces trois jours. A notre tour de réitérer notre GRAND MERCI à tous les partenaires et amis qui nous accompagnent dans nos activités pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie de nos populations en milieu rural à travers les différentes activités que nous organisons en leurs faveurs au travers de notre projet Wurodinisso (la maison où Dieu partage). Soyez toujours bénis. Amen !  

 

Adresse de contact :

Pasteur Samuel SANOU,

01 BP 3035 Bobo-Dioulasso 01

Burkina Faso

Blog : http://samlouiseministere.blogspot.com

Email : samuelouisesa@gmail.com

 

Repost 0
Published by Pasteur Samuel SANOU
commenter cet article
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 18:25

Programme-integre-annee-3-3-3343.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3339.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3341.JPG

Le séminaire de formation en santé communautaire, organisé par le Projet Wurodinisso, du 10 au 12 Février 2015, avec l’appui de ses partenaires du Nord, et qui a rassemblé dans la salle d’alphabétisation du village de Doufiguisso, à 27km de Bobo-Dioulasso, une quarantaine de participants venus de six villages de la zone du projet, c’est poursuivi ce mercredi 11 Février 2015 pour le 2e jour de formation. Le premier intervenant du l’infirmier KANAZOE Madi, adjoint au Major du CSPS de Panamasso. Il a traité le sujet sur les ulcères gastriques. Cela était un des sujets de préoccupations mentionnées par les participants au séminaire, la veille, que le formateur a pris en compte pour aborder ce sujet qui répond à leurs attentes. Dans sa présentation, il a parlé des causes à l’origine des ulcères gastriques, comme les inquiétudes, les repas trop acide, les sauces trop pimenté, etc.  Il a aussi parlé des symptômes qui peuvent permettre d’observer si l’on souffre de problème gastrique ainsi que des examens à faire pour établir le diagnostic. Il a aussi parlé des soins à faire pour guérir de la maladie des ulcères gastriques et des précautions à prendre pour éviter cette maladie.

Programme-integre-annee-3-3-3344.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3356.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3355.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3346.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3365.JPG

Après la pause-café, Mme SANOU/SANOU Célestine, animatrice de l’association Femme et Vie à Bobo-Dioulasso, a intervenue sur la malnutrition. Les conséquences de cette maladie chez les enfants et des signes visibles de la malnutrition chez les enfants. Elle a donné des conseils appropriés pour éviter la malnutrition chez les enfants, notamment en parlant de la nécessité de nourrir les bébés aux seins jusqu’à six mois avant de commencer à leur donner de l’eau, de la bouillie et d’autres aliments que l’adulte consomme tout en veillant sur la propreté des aliments à donner aux enfants. La formatrice a parlé aussi de la nécessité de faire l’espacement des naissances. Elle dit que l’enfant doit continuer à prendre le lait des seins de sa maman, jusqu’à l’âge de deux ans, et cela, même si sa mère prenait une grossesse entre temps, il faut continuer à donner les seins à l’enfant jusqu’à la naissance du bébé dans le ventre.

Programme-integre-annee-3-3-3372.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3373.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3374.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3376.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3378.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3382.JPG

Les deux formateurs ont donné des conseils sur les aliments qui peuvent être nourrissant pour les enfants et qui contribuent à leur croissance et à leur santé. Il s’agit notamment de la soupe à poisson, des œufs, de la soupe de mélange d’arachides et de farine, de lait, etc. Ils ont aussi parlé de l’importance de l’affection entre parents et aussi des parents à l’endroit de leur bébé à naître. L’enfant déjà dans le ventre de sa mère ressent l’affection ou non de ses parents. Ils ont aussi souligné la nécessité d’amener l’enfant dans un centre de santé dès qu’il est malade.    

Un temps de questions-réponses a suivi qui sont toujours des moments très animé entre participants et formateurs.

Comme pour la veille, c’est au environ de 13h que les travaux de cette 2e journée se sont terminés avec un petit gouté servi à tous les participants avant de se dire au-revoir pour se retrouver le lendemain pour la suite du séminaire.

Programme-integre-annee-3-3-3383.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3385.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3387.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3388.JPGProgramme-integre-annee-3-3 3389Programme-integre-annee-3-3-3391.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3392.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3393.JPG

Le matin à notre arrivé, nous avons fait escale au site du projet Wurodinisso, où Maman Louise prépare les aliments du goûter à offrir aux participants au séminaire de formation. Il y'avait beaucoup de nuage et les plaques solaire de la pompe immergée ne fonctionnaient pas encore pour faire monter l'eau dans les châteaux pour faire la distribution au niveau des fontaines. Les gens à la fontaine attendaient avec impatience pour que le soleil apparaisse et que le système de la pompe immergée fonctionne grâce au plaques solaire et leur permettre d'avoir l'eau à la fontaine. Certaines femmes nous réclamaient de l'eau en nous disant d'ajouter un groupe électrogène à faire fonctionner le système en cas de mauvais temps pour leur permettre d'avoir de l'eau...  Nous-même, en prévision de l'eau qui manque à cause de l'affluence et aussi quand il y'a des nuages qui cache le soleil, nous avons amené avec nous ce jour de l'eau de Bobo-Dioulasso dans deux bidons de 20l afin de palier à toute éventualité et permettre aux participants au séminaire d'avoir de l'eau pour boire.

Programme-integre-annee-3-3-3398.JPGProgramme-integre-annee-3-3 3397Programme-integre-annee-3-3-3399.JPGProgramme-integre-annee-3-3 3423Programme-integre-annee-3-3-3426.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3401.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3420.JPG

Heureusement quelque temps plus tard le ciel était dégagé et la distribution de l'eau potable aux populations riveraines pouvait se faire à la fontaine pour cette journée. Alors à la fin du séminaire, avant de retourner en ville, à Bobo-Dioulasso, nous avons passé à nouveau sur le site du Projet Wurodinisso pour voir comment se poursuivait la distribution de l'eau et aussi pour mettre certaines choses en ordre avant de retourner à Bobo-Dioulasso. Nous avons pu constater la joie des gens venus chercher de l'eau à la fontaine. Nous aussi vu que l'arrosage du jardin avec l'irrigation goutte à goutte a pu s'effectuer. Nous en étions très heureux.

 

Adresse de contact :

Pasteur Samuel SANOU,

01 BP 3035 Bobo-Dioulasso 01

Burkina Faso

Blog : http://samlouiseministere.blogspot.com

Email : samuelouisesa@gmail.com

 

Repost 0
Published by Pasteur Samuel SANOU
commenter cet article
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 23:37

Programme-integre-annee-3-3-3225.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3227.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3228.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3229.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3268.JPG 

Le Projet Wurodinisso, dans le cadre de la mise en œuvre du programme intégré de développement intégré année 3/3 de la FWS (Fondation Wurodini Service) avec l’appui de ses partenaires du Nord, SEL France qui est le partenaire principal de ce programme, et des contributions très appréciables des amis et de certaines églises partenaires en France, qui soutiennent certaines activités de ce programme, l’Eglise Evangélique d’Hazebrouck et l’Eglise de l’UEPAL de Mutzig, Mr Jean-Marc AUSSET et son épouse Mireille, et bien d’autres personnes, églises ou paroisses en France, et également en Belgique et en Suisse, qui s’impliquent pour apporter des soutiens ponctuels, oui, grâce à toutes ces bonnes volonté, le Projet Wurodinisso a pu rassembler au village de Doufiguisso, à 27km de Bobo-Dioulasso, une quarantaine de personnes de diverses confessions religieuses et sans distinction d’ethnies,  venues des villages de Santidougou, Panamasso, Sala, Kékélésso, Tolotama et Doufiguisso pour prendre part à un séminaire de formation en santé communautaire de trois jours, du 10 au 12 Février 2015, qu’il organise à leur intention. Chaque village a envoyé au moins cinq personnes ressources, dont au moins deux femmes, pour le représenter. C’est la salle d’alphabétisation de l’association Wuro-Yiré à Doufiguisso qui servi de cadre pour la tenue de cette activité.  Les formateurs du dit séminaire sont : Mr KANAZOE Madi, Adjoint au Major du CSPS de Panamasso et Mme SANOU/SANOU Célestine, animatrice de l’association Femme et Vie à Bobo-Dioulasso.

Programme-integre-annee-3-3-3237.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3240.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3244.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3256.JPGProgramme-integre-annee-3-3 3253Programme-integre-annee-3-3-3265.JPG

Pour ce jour du séminaire, le Mardi 10 Février 2015, le Pasteur Samuel SANOU, initiateur et Chef du projet,  a introduit par la présentation des participants, des formateurs et parlé des objectifs poursuivis par le projet en initiant cette activité de formation en santé communautaire. Ensuite il a prononcé une prière pour confier à Dieu la journée et les trois jours de séminaire de formation, avant de donner la place au premier intervenant de la journée. C’est Mr KANAZOE Madi, Adjoint au Major du CSPS de Panamasso, qui fut le premier intervenant. Il a fait sa communication sur le paludisme. Il a parlé des symptômes, des causes, des traitements et des précautions de prévention. Ensuite il s’est prêté aux questions des participants auxquelles il a apporté des réponses. Une pause-café de 15mn a suivi cette première intervention, vers 11h, pour donner ensuite la place à Mme SANOU/SANOU Célestine, animatrice de l’association Femme et Vie à Bobo-Dioulasso, qui a abordée le sujet de la nutrition.

Programme-integre-annee-3-3 3262Programme-integre-annee-3-3-3266.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3263.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3264.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3238.JPG

Dans le développement de son sujet de la nutrition pour être en bonne santé, elle a parlé des aliments qui procurent de l’énergie à l’organisme, ceux qui aident à construire le corps et ceux qui contribuent à la protection de l’organisme. Elle a aussi parlé de l’hygiène de tous ces aliments ; nécessaire pour garantir la santé. Après son exposé ce fut le moment des questions-réponses qui ont été des moments aussi très animé.

Programme-integre-annee-3-3-3270.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3272.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3273.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3276.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3280.JPG

C’est au environ de 13h que les travaux de cette première journée se sont terminés. Un petit gouté fut servi aux participants avant de les libérer pour rejoindre les différents villages de leur provenance afin d’y faire le relai de communication sur les sujets de santé qui ont été traités lors de ce séminaire en santé communautaire. Rendez-vous fut donné pour le lendemain pour la suite du séminaire.

Programme-integre-annee-3-3-3315.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3313.JPGProgramme-integre-annee-3-3 3320

Programme-integre-annee-3-3-3325.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3308.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3337.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3328.JPGProgramme-integre-annee-3-3-3329.JPG

Avant de retourner en ville, à Bobo-Dioulasso, nous avons fait un tour sur le site du Projet Wurodinisso pour voir comment évolue le jardin d'irrigation goutte à goutte et la distribution d'eau potable à la population riverain. Pour le jardin, aucun problème; car les semis croissent assez bien et leur verdure apporte grande joie. Quant à la distriution d'eau à la fontaine, la demande des populations riveraines est plus forte que la quantité que la monte immergée peut faire monter en ce moment de grand besoins d'eau. Cela fait que la pression de l'eau est faible à la fontaine, et il faut venir la prendre un peu plus proche du château où elle sort plus abondamment.      

 

Adresse de contact :

Pasteur Samuel SANOU,

01 BP 3035 Bobo-Dioulasso 01

Burkina Faso

Blog : http://samlouiseministere.blogspot.com

Email : samuelouisesa@gmail.com

 

Repost 0
Published by Pasteur Samuel SANOU
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pasteur Samuel SANOU
  • Le blog de Pasteur Samuel SANOU
  • : Ce blog est un repère de certaines actions humanitaires et de développement intégral, des oeuvres d'amour et de compassion et des évènements liés au ministère du Pasteur Samuel SANOU au Burkina Faso.
  • Contact

Recherche

Liens